Une situation exceptionnelle exige des mesures exceptionnelles

Le 18 mars 2020, le premier ministre Trudeau a annoncé un certain nombre de mesures pour soutenir les particuliers et les entreprises du Canada dans le cadre du Plan d’intervention économique du Canada pour répondre à la COVID-19. 

Voici un résumé des mesures susceptibles d’intéresser les conseillers en placement.  

Soutien aux particuliers

Production des déclarations de revenus

L’Agence du revenu du Canada (ARC) offre aux Canadiens, et à certaines fiducies, la souplesse nécessaire pour produire leur déclaration de revenus de 2019.

Les particuliers (autres que les fiducies) ont jusqu’au 1er juin 2020 pour produire leur déclaration de revenus. Les personnes qui s’attendent à recevoir des versements du crédit pour la TPS ou de l’Allocation canadienne pour enfants devraient éviter de retarder la production de leur déclaration de revenus afin de s’assurer que leurs droits pour 2020-2021 seront bien calculés.

Dans le cas des fiducies dont l’année d’imposition se termine le 31 décembre 2019, la date limite de production est reportée au 1er mai 2020.

Revenu Québec a annoncé que la date limite pour la production des déclarations a également été reportée au 1er juin 2020. Les dates limites pour acquitter l’impôt découlant des déclarations de revenus de 2019 et verser les acomptes provisionnels, habituellement exigibles le 15 juin 2020, sont reportées au 31 juillet 2020.

Report du paiement de l’impôt exigible

L’ARC permet également aux contribuables de reporter le paiement de tout montant d’impôt sur le revenu exigible à compter du 18 mars 2020 et avant septembre 2020. Ces sommes n’auraient à être versées qu’après le 31 août 2020. Ce report s’appliquera au solde d’impôt à payer, ainsi qu’aux acomptes provisionnels, et aucun intérêt ni aucune pénalité ne s’accumulera pendant cette période. 

Réduction du minimum du FERR

Le gouvernement du Canada a annoncé que le retrait minimum exigé d’un FERR pour l’année 2020 sera réduit de 25 %. Prenons l’exemple d’un particulier détenteur d’un FERR et qui avait 75 ans au début de l’année. Avant cette annonce, il devait retirer cette année une somme équivalente à 5,82 % de la valeur de son FERR au 1er janvier 2020. Avec la réduction de 25 %, il doit retirer cette année une somme équivalente à 4,37 % de la valeur de son FERR au 1er janvier 2020. Cette réduction permettra aux aînés d’éviter de faire plus de retraits que nécessaire à un moment où les marchés boursiers sont volatils. Les particuliers qui n’ont pas besoin de tirer un revenu de leur FERR devraient envisager de faire passer leur retrait au nouveau minimum le plus tôt possible afin de préserver la valeur de leur FERR. Des règles semblables s’appliqueraient aux personnes qui touchent des prestations variables en vertu d’un régime de pension à cotisations déterminées.

Certains ont peut-être un sentiment de déjà-vu, car un rajustement semblable au minimum du FERR a été effectué en 2008. Toutefois, comme cette annonce a été faite vers la fin de l’année, les particuliers pouvaient rembourser la différence entre le montant « ordinaire » et le montant minimum réduit du FERR pour l’année en question. Il n’y a pas d’information indiquant si une telle occasion de remboursement serait offerte cette année. 

En plus d’un remboursement potentiel du minimum du FERR, certains font aussi pression pour obtenir une réduction plus importante du minimum du FERR et un report à un âge plus avancé que 71 ans  pour exiger la transformation d’un REER en un FERR. Seul le temps nous dira s’ils obtiendront gain de cause. 

Soutien aux entreprises

Le gouvernement fédéral prend également des mesures pour aider les entreprises. Les mesures suivantes sont incluses :

  • L’ARC permettra aux entreprises de reporter au-delà du 31 août 2020, le paiement de tout montant d’impôt sur le revenu exigible à compter du 18 mars 2020 et avant septembre 2020. Cette mesure s’applique au solde d’impôt exigible et aux acomptes provisionnels. De plus, aucun intérêt ni aucune pénalité ne s’appliquera à ces montants pendant cette période. Il est important de noter qu’il ne semble pas y avoir de report des délais de production des déclarations de revenus des sociétés.

  • L’ARC ne communiquera avec aucune petite ou moyenne entreprise pour entamer des vérifications post-cotisations de la TPS/TVH ou de l’impôt sur le revenu au cours des quatre prochaines semaines. De plus, l’ARC suspendra temporairement les demandes de vérification pour de nombreuses entreprises.

 

Revenu Québec a également reporté au 31 juillet 2020 le paiement de l’impôt et des acomptes provisionnels exigibles aujourd’hui. Néanmoins, les entreprises sont toujours tenues de produire leur déclaration de revenus à temps.

Conclusion

Nous vivons tous une situation exceptionnelle et nouvelle. Elle évolue extrêmement rapidement et nous tenterons de vous en tenir informés. 

Cliquez ici pour consulter l’annonce du gouvernement.

L’augmentation des taux d’intérêt entraîne généralement la diminution des cours obligataires. Plus la durée moyenne des obligations détenues dans un fonds est longue, plus le fonds risque d’être sensible aux fluctuations des taux d’intérêt. Le rendement d’un fonds fluctue en fonction de la variation des taux d’intérêt.

Le risque de change s’entend du risque que la fluctuation des taux de change ait un effet négatif sur la valeur des placements détenus dans un fonds.

Les opinions exprimées sont celles de Gestion de placements Manuvie au moment de leur publication et elles pourraient changer en fonction de la conjoncture du marché et d’autres conditions. Bien que les analyses et renseignements présentés dans le présent document aient été compilés ou formulés à l’aide de sources jugées fiables, Gestion de placements Manuvie ne donne aucune garantie quant à leur précision, à leur exactitude, à leur utilité ou à leur exhaustivité, et n’accepte aucune responsabilité pour toute perte découlant de l’utilisation du présent document ou des renseignements et analyses qu’il contient. Gestion de placements Manuvie n’est nullement tenue de mettre à jour ces renseignements. Ni Gestion de placements Manuvie, ni ses sociétés affiliées, ni leurs administrateurs, dirigeants et employés n’assument de responsabilité pour quelque perte ou dommage direct ou indirect, ou quelque autre conséquence que pourrait subir quiconque agit sur la foi des renseignements du présent document.

Tous les aperçus et commentaires sont de nature générale et ponctuelle. Quoiqu’utiles, ces aperçus ne remplacent pas les conseils d’un spécialiste en fiscalité, en placement ou en droit. Il est recommandé aux clients de consulter un spécialiste qui évaluera leur situation personnelle. Ni Manuvie, ni Gestion de placements Manuvie limitée, ni Gestion de placements Manuvie, ni leurs sociétés affiliées, ni leurs représentants ne fournissent de conseils dans le domaine de la fiscalité, des placements ou du droit. Les rendements passés ne garantissent pas les résultats futurs. Le présent document a été préparé à titre indicatif seulement et ne constitue ni une offre ni une invitation à quiconque, de la part de Gestion de placements Manuvie, à acheter ou à vendre un titre, non plus qu’il indique une intention d’effectuer une opération dans un fonds ou un compte géré par Gestion de placements Manuvie. Aucune stratégie de placement ni aucune technique de gestion des risques ne peuvent garantir le rendement ni éliminer les risques. À moins d’indication contraire, toutes les données proviennent de Gestion de placements Manuvie.

Manuvie, le M stylisé et Gestion de placements Manuvie sont des marques de commerce de La Compagnie d’Assurance-Vie Manufacturers et sont utilisées par elle, ainsi que par ses sociétés affiliées sous licence.

Service Fiscalité, retraite et planification successorale

Service Fiscalité, retraite et planification successorale

Gestion de placements Manuvie

Read bio